Blogs: un outil de prof

Blogs: un outil de prof

Les blogs, des outils pédagogiques ? Professeur en Faculté des Sciences psychologiques et de l’éducation à l’ULB, Olivier Klein a tenté l’expérience avec une centaine d’étudiants de BA3. « Nous avons créé un blog collectif et constitué des groupes: les groupes 1 devaient choisir un article scientifique ancien lié à la cognition sociale, ils le vulgarisaient sur le blog. Ensuite, les étudiants des groupes 2 et 3 réagissaient, proposant d’autres articles ou contre-arguments, par vagues successives. Un des buts était bien sûr de s’approprier les articles scientifiques et de créer les interactions. « Les étudiants ont aimé l’exercice, d’autant que c’est valorisant d’être publié. Mais, le travail en amont était immense et je n’ai mené l’expérience qu’une fois, faute de temps » observe Olivier Klein.

Le chercheur en psychologie sociale n’a pas pour autant tourné le dos à l’outil. D’ailleurs, il alimente son blog personnel depuis plusieurs années. « Je l’utilise pour communiquer des informations qui m’intéressent comme scientifique et que je vulgarise. Je reprends parfois certains de ces articles dans mes syllabus. Ce blog, c’est une vitrine. Lorsque je publie un article, je le tweete ou l’annonce sur Facebook, notamment sur un groupe Facebook qui réunit environ 2000 chercheurs francophones en psychologie sociale. On me parle souvent de mon blog lorsque je participe à un congrès scientifique; on m’a déjà invité à des défenses de thèse parce qu’on me connaissait via mon blog, etc. ».

Olivier Klein s’est récemment lancé dans un nouveau projet: animer un blog avec son équipe de recherche.

« Dans notre domaine, les doctorants commencent par mener des expériences et ce n’est qu’une fois qu’ils auront toutes ces données empiriques qu’ils commencent à écrire. C’est tard. Or, écrire est fondamental pour structurer sa pensée. Je leur ai donc proposé, ainsi qu’à mes collègues, de rédiger un article sur un blog collectif, environ chaque trimestre ».

« L’article doit bien sûr traiter de psychologie sociale mais pas nécessairement être directement lié à leur sujet de recherche. Le projet est nouveau; certains se sont montrés rapidement enthousiastes, d’autres moins. Le plus difficile est de susciter des commentaires aux articles, or, cette interactivité est essentielle », explique Olivier Klein. Le projet soulève quand même une question, immédiate: n’était-il pas plus simple de préparer des articles à donner à ses collègues et en discuter lors de séminaires internes ? « Nous n’en n’aurions pas le temps: réunir l’équipe chaque semaine pour discuter d’un sujet non immédiatement lié à son étude en cours aurait été probablement impossible », réagit Olivier Klein, « Des expériences similaires existent aux Etats-Unis et montrent qu’il suffit d’un article qui attire pour démultiplier l’intérêt du blog ». D’autant que public, le blog pourrait attirer des chercheurs d’autres domaines et créer des liens interdisciplinaires, voire susciter des projets de recherche communs…

Suivez Olivier Klein, @olivier_klein